Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous sommes à l'ère des "réfugiés environnementaux". Le terme "réfugié" ne s'applique plus seulement aux réfugiés de guerre, mais à toute personne contrainte de déménager, bouger, demander un refuge, trouver une solution à ses problèmes engendrés par l'état et la transformation environnementale de notre lieu de vie commun, la Terre. Les experts prévoient que les réfugiés climatiques seront de plus nombreux avec les années, notamment ceux qui habitent sur le littoral, où la mer gagne du terrain, et où le phénomène d'érosion menace de plus en plus les habitations.

Moins connus mais de plus en plus nombreux, les réfugiés des pollutions électromagnétiques peinent à trouver un lieu où pouvoir continuer à vivre, sur une planète "ultra-connectée" où les ondes électromagnétiques, utilisées et amplifiées par et pour l'activité humaine, sont partout, ou presque.

Ce qui est invisible ou imperceptible par nos sens humains ordinaires - qui sont très limités - n'est pas dénué d'existence pour autant, n'est pas sans impact sur nos organismes. Ainsi des troubles passant pour des problèmes psychosomatiques peuvent en fait être dus à une intolérance aux ondes électromagnétiques. C'est ce que l'on appelle l'électro-hyper-sensibilité EHS.

Les personnes autistes, très sensibles, peuvent pour certaines être concernées par ce phénomène. C'est mon cas, j'ai toujours été très sensible aux ondes, depuis leur développement massif avec l'avènement du téléphone portable et du wifi, alors que j'étais au lycée. Les fréquences des ondes électromagnétiques m'ont beaucoup gênée, notamment en ville et en milieu professionnel, mais l'intolérance a commencé en 2009 après avoir vécu à l'étranger 5 mois dans une chambre située à une dizaine de mètres d'une antenne relais placée sur le toit de l'immeuble. Suite à cela, tous les troubles en lien avec le TSA ont été exacerbées (hypersensorialités, troubles digestifs...).

Je partage donc avec vous ce documentaire, "Cherche zone blanche désespérément", sur la réalité des pollutions électromagnétiques, avec un message en particulier : protégez vos enfants ! (et surtout les enfants avec TSA déjà hypersensibles).

Si nous ne sommes pas tous intolérants à certaines fréquences trop présentes dans notre environnement, nous baignons en tout cas dans un univers d'ondes - artificiellement modifié par l'être humain - que nous ne pouvons plus ignorer.

Plus d'informations sur les sites d'EHS&MCS et de l'association Robin des Toits.

Tag(s) : #Des pistes, #Environnement et santé

Partager cet article

Repost 0