Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Extrait du livre de Norm Ledgin "Ces autistes qui changent le monde" concernant les tests de QI.

« Les tests de QI en question ?

Dans le contexte de l’affirmation de Temple Grandin (« le génie est un phénomène anormal »), nous devrions aborder la question de ces tests de QI eux-mêmes. Devrions-nous rejeter leur validité en tant qu’instruments de mesure de l’intelligence ? Pas vraiment, mais selon ce qu’elle croit, et à cause de ce que nous savons sur le comportement des Asperger, ces tests méritent d’être sérieusement reconsidérés. Si nous acceptons que le génie soit présent sous la forme d’une structure anormale du cerveau, devrions-nous continuer à dire que ces tests mesurent l’intelligence ? Ou devrions-nous plutôt dire que ces tests sont le simple reflet de cette différence physique ? Il faut aussi prendre en considération le fait que les enfants Asperger ne passent pas bien les tests. Les questions du test sont formulées dans un langage qu’un professeur de cours magistral a choisi de façon à être compris par la majorité des élèves qui s’y soumettent. Mais précisément le problème peut aussi venir du fait que les enfants Asperger se bloquent devant certaines questions à cause de leur prise au pied de la lettre de leur formulation. L’ambiguïté des questions va les ralentir ou les dérouter, chaque question exigeant une réponse claire et exacte, le tout dans un temps limité. Il y a aussi une question de fair play quand des enfants soumis à ces tests ne sont pas capables de déchiffrer la question elle-même. Quelle est la valeur d’un instrument de mesure – conçu en partie pour détecter un potentiel élevé de créativité – si on ne peut pas se fier aux réponses données par une personne qui possède ce potentiel même de créativité ?

Faut-il de meilleurs tests ou faut-il rejeter les tests ?

Notre connaissance du syndrome d’Asperger – et son potentiel à produire des individus supérieurement intelligents, voire des génies à la mémoire phénoménale – étant relativement récente, ne devrions-nous pas nous fier à des formes nouvelles de mesure adaptées à cette réalité ? Ou bien : « Avons-nous besoin de tests pour détecter la capacité qui nous crève les yeux dans ces cerveaux créatifs comme pas un ? » Pourquoi ne pas simplement accueillir chaleureusement ces personnes si douées mentalement et leur donner carte blanche pour mettre leurs talents en pratique de la façon la plus constructive possible qui leur convient et dans quelque domaine qu’elles souhaitent ? Si nous arrivons à la réalisation des soi-disant tests d’intelligence qui ne prouvent peut-être rien quand on les fait passer à des personnes que l’on sait être hors normes – ceci dans la perspective de valider la définition « le génie est un phénomène anormal » - nous pourrions aussi commencer à remettre en question la validité de nos tests en général et leur capacité d’évaluer les formes d’intelligence. » (p.204-206)

LEDGIN, Norm, Ces autistes qui changent le monde, Editions Salvator, Paris, 2008, 235p.

Tag(s) : #Lectures, #Intelligence

Partager cet article

Repost 0