Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans l'article "Pathologies chroniques associées à la persistance d'agents infectieux essentiellement bactériens" , le Dr Bottero explique :

En 1989 j’ai traité un enfant autiste de 12 ans atteint depuis 11 ans ; la sérologie était positive au départ pour certaines variétés de rickettsie ; il existait associés des symptômes d’allure vasculaire ; il s’agissait d’une forme moyenne ; le traitement a duré 14 mois. Tous les symptômes majeurs ont été très améliorés, y compris la fatigue et l’hypotonie. Pour l’autisme s’il y a échec à 6 mois, traiter une maladie de Lyme cachée, associée.

2ème cas traité en 2005 : guérison clinique actuelle.

Actuellement avec le Dr Raymond (fin octobre 2009), nous traitons 31 cas, 22 par le Docteur Raymond et 9 pour ce qui me concerne, y compris les cas sus décrits : 28 résultats positifs ; 2 échecs ; 1 arrêt de traitement pour intolérance. Dans ma série : 1 patient de 29 ans, malade depuis l’âge de 1 an ; lentement et progressivement amélioré par antibiothérapie prolongée : plus de 2 ans ; 1 autre patient âgée de 19 ans, autiste depuis plus de 18 ans, considérablement amélioré à 2 ans. Le Dr Raymond vous décrira les principaux symptômes observés parmi lesquels il faut inclure des symptômes vasculaires quand l'interrogatoire, difficile, est possible.

Depuis 2000 le Professeur Garth Nicolson, qui a mes publications, a confirmé l’origine infectieuse de l’autisme et du syndrome d’hyperactivité versus contrôle. Ces patients ont une charge mycoplasmique détectée par PCR très supérieure au groupe témoin p<0,001 (Proceedings Mind of a Child conference, Sydney, Australie, 2002). En 2003 le Professeur Nicolson a validé l’efficacité des antibiotiques dans ces indications versus traitements traditionnels.

Pour plus d'informations, voir l'article complet ou le blog Chronimed.

Tag(s) : #Des pistes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :